Partagez | .
 

 Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dresseur du Tiers II
Région d'Origine : Kanto
Messages : 33
Compte Bancaire : 67
avatar
Mistral Ailsean
MessageSujet: Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]   Jeu 18 Juil - 11:35

C'était un jeudi matin. Personne n'avait pris la peine de me réveiller de bonne heure, peut-être était-ce du au manque de présence de mon manager. J'avais même un peu l'impression d'être laissée sur le carreau, vu que l'on ne s'intéressait vraiment qu'aux deux membres phares des Zaibackers et Razorshaft. Mais je ne m'en fais pas trop, l'heure viendra où je serai amenée à me battre, et je compte bien faire payer très cher celles et ceux qui m'auront sorti de leurs esprits.
Cependant, en regardant mon équipe actuelle, je ne peux que comprendre pourquoi je suis mise à l'écart. N'ayant à portée que deux Pokemon je n'ai pas grand chose à faire valoir..
Pourtant, dans ma tête les possibles choix et divers combinaisons affluent. C'est très frustrant de se dire que seuls mes moyens humains viennent à manquer, mais bon, rien ne peut être fait vraiment de ce coté ci. Peut être que je suis victime d'un trop grand laisser allé, pourtant à la vue de ce récent match j'aurais pensé que mon esprit de combat se serait éveillé férocement. Mais avec cette absence de force de frappe, mes mots ne resteront vraiment que des mots. Dommage.

Spike et Quiver ont décidés de s'agiter aujourd'hui, probablement parce qu'ils n'aiment pas me voir en pleine déprime. Enfin, si on peut appeler ça comme ça. J'imagine que ce genre de chose deviendra le cadet de mes soucis d'ici peu, avec l'avancée de la compétition je risque de n'avoir plus le temps de rien, alors je profite au maximum de cette tranquillité précaire.
L'alarme affichait onze heures trente. Ca devenait vraiment du n'importe quoi, bon sang Misty faut que tu te bouges, t'as rien à faire dans un lit à presque midi.
Se faisant, j'ai emporté dans leurs Pokeball les deux teigneux avant de partir du quartier résidentiel. J'avais un rendez-vous avec l'un des médecins du complexe, le Dr. Berry pour une inspection préliminaire. Les formalités d'usage, j'imagine. Rien de réjouissant mais je ne me voyais pas manquer ce rendez-vous alors que je n'ai rien d'autre à coté.

Passant la limite du quartier, je voyais la hauteur des stades se profiler à l'horizon. Incroyablement proches et pourtant à l'air inaccessible au possible. Par chance, les déplacements étaient rapides et les transports bien organisés, sans quoi à pied je n'ose même pas imaginer le temps d'attente...
Le Centre Médical était tout proche, presque adjacent aux stades, ce qui était drôlement bien pensé au vu de toutes les urgences qui pouvaient affluer en temps de compétition bien orageux.

Poussant la porte d'entrée, je me suis adressée à l'accueil qui m'a désigné la salle d'attente, m'assurant que le Dr Berry viendrait me recevoir d'ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin de Rang A
Région d'Origine : Sinnoh
Messages : 67
Compte Bancaire : 138
Pokemons :






Rivaux : Personne.
Célébrités préférées : Personne.
Admirateurs : Personne.

C'est ça d'être psy <-<
avatar
Seven Berry
MessageSujet: Re: Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]   Ven 19 Juil - 11:56

Ce n'était pas le début de journée le plus enthousiasme et excitant qu'on avait connu. Il ne s'était rien passé d'incroyable, pas même quelque chose qui sorte un peu plus de l'ordinaire. En tant normale, Seven aurait adoré ça, mais en ce jour précis : non.

Il n'y avait pas de raison particulière à cet étrange changement d'humeur, mais on pouvait sans doute mettre ce sentiment sur le dos de l'ennui qui s'était installé dans sa routine ses derniers jours. Car vu qu'il n'y avait aucun match pour le moment (sauf peut être le match d'ouverture), il n'avait qu'à s'occuper des derniers arrivant, des derniers dresseurs. Sauf qu'il y a d'autre medecins et psychologue au centre médical et ces derniers se partagent déjà le faible nombre de dresseur qu'il y a. Donc Seven s'occupe souvent de tout juste cinq personnes dans une journée, et parfois on a du mal à atteindre les trois patients. Il fait donc de magnifiques rapports sur chaque dresseur qu'il voyait, et qui au passage était tous en parfaite santé, mais ça ne suffisait pas à vraiment occuper ses journées qu'il passait assis, ou à la pause café.

Il y juste un avantage, et non des moindres, à n'avoir que peu de patient dans une journée : c'est le fait de pouvoire bien prendre le temps de parler, et créer un lien avec le patient, puisque il était quand même probable que Seven les revoie dans un futur proche.

Son Loupio se mit à s'agiter pour rien (C'est un pokémon encore assez complexe dans ses actions de tout les jours), ce qui retira Seven de ses pensées. C'était bientôt l'heure du rendez-vous avez Mistral Ailsean, une dresseusse sans gros problème, à vu de son dossier médical. Il mit la pokéball de son Soporifik à porté de main, au cas où un des pokémons seraient en stress complet, ou n'importe quoi d'autre, comme ça il pourrait éventuellement, pourquoi pas, réussir à l'endormir. "Sopo" comme il aime parfois l'appelé réussissait rarement ce genre de main d'oeuvre, mais parfois, il y arrivait.

Une petite sonnette raisonna dans son bureau, signe que l'hôtesse d'accueil venait de recevoir un patient, précisement, le sien. Le psychologue se leva doucement de son siège pour ouvrir la porte qui mène sur la salle d'attente, relativement vide.

"Mlle Ailsean ? Vous pouvez entrer. Et veuillez sortir vos pokémons, il y a un petit enclot à l'entrée, vous pouvez les déposer ici."

Il entra de nouveau dans la pièce, puis s'installa à son bureau, tout en regardant discrètement le comportement des deux pokémons dans un nouvel environnement. Il attendit que Mistral s'installa en face de lui, avant de commencer un petit rendez-vous de routine, le même qu'il faisait depuis au moins quelques semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur du Tiers II
Région d'Origine : Kanto
Messages : 33
Compte Bancaire : 67
avatar
Mistral Ailsean
MessageSujet: Re: Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]   Dim 21 Juil - 1:56

La sonnette retenti avec un petit bruit viellot mais bien moins désagréable que la plupart des hopitaux. Un homme d'âge mur s'était présenté à moi, la stature plutôt droite mais avec un air détendu. Il possédait une barbe assez avancée et portait des lunettes simples ; le docteur Berry se présenta d'office. Une aura bienveillante semblait entourer sa personne, et pour peu que j'en jugeait aussi vite ma première impression, avec l'atmosphère rigide et froide du complexe je m'étais attendu à un être bien plus aigri...
Mais enfin, ce n'est pas pour me déplaire. L'entretien aurait été pénible si j'avais à affronter un individu sénile et méprisante comme on en croise tellement dans les bâtiments administratifs...
Sa nonchalance était au contraire la bienvenue, car devoir faire acte d'un comportement publiquement acceptable pouvait fatiguer plus qu'il n'y paraît. Bien qu'à ce jour, la seule chose notable que j'eus faite a été de prendre la parole durant le débat télévision sur le match d'ouverture.
Quel rôle pour un dresseur.
J'aurais donné tellement pour être à la place de l'un d'eux, d'avoir à son encontre l'attention de milliers, de millions de spectateurs rivés sur mes choix, mes décisions que j'emporte pour le meilleur et le pire. Mais jusque là, toutes les mises sous projecteurs que j'ai expérimenté n'était jamais suffisantes, je voulais quelque chose de grand, qui marque les esprits à jamais...
Et pour cela, il me fallait garder mes précieux protégés près de moi.

Si vous le permettez, j'aimerais les garder avec moi... Mes pokemon sont encore jeunes et je n'aime pas quand ils sont hors de mon champ de vision. Et puis ils sont relativement petits, ils ne causeront pas de troubles, j'y veillerai.
Sortant prestemment Spike et Quiver de leur sphères métalliques, je lui laissai découvrir les deux fondements de ma force. Un Pomdepik, ainsi qu'un Pyronille. Deux types insectes, qui à première vue n'avait pas beaucoup de complémentarité.
Bien sur, c'était sans compter les directions que je comptais prendre pour aviser une stratégie qui me correspondrait le mieux. Après tout, je suis Mistral, celle qui fait souffler les blizzards du nord, disait-t-on. Ces états me manquent, tout les différentes viles où je me suis arrêtée pour chaque compétition...
Je garde en mémoire chaque visage, chaque sourire qu'il m'a été donné de voir pendant mes voyages. Parce que je n'ai pas de réel foyer ou d'endroit que je puisse appeler mon territoire, sinon ma ville natale qui aujourd'hui a probablement oublié ma présence depuis toutes ces années. Après tout, je n'y suis pas retournée depuis mon départ pour l'école de dressage de Sinnoh. Mais ça... qu'y pouvons-nous ? Rien ne m'avancera si je continue de regarder en arrière.
Prenant une grande inspiration, mes sourcils s'élevèrent comme à chaque fois que j'essayait de chasser une pensée pénible. Adressant un sourire poli au docteur Berry, je le renchéri d'une question légère.

Quand à vos questions, je vous écoute. Que voulez-vous savoir de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin de Rang A
Région d'Origine : Sinnoh
Messages : 67
Compte Bancaire : 138
Pokemons :






Rivaux : Personne.
Célébrités préférées : Personne.
Admirateurs : Personne.

C'est ça d'être psy <-<
avatar
Seven Berry
MessageSujet: Re: Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]   Mar 23 Juil - 7:06

Mistral préférait garder ses pokémons avec elle. C'était un problème sans en être un finalement. Ces petites bestioles, si elles sont mal dressées, perdent leur repère et peuvent paniquer si elles sont loin dans leur maître et dans un lieu relativement inconnu, un peu comme dans une arène. C'était les conditions qu'essayait de reproduire Seven en mettant les pokémons dans ce petit enclot.

Mais Seven n'était pas vraiment responsable de l'attitude des pokémons en plein combat, il suffira de dire à Mistral de faire attention et c'est tout. Pour le moment il fallait vraiment s'intéresser au dresseur, et rien d'autre.

Comme prévu, elle sortit ces deux pokémons, un Pomdepik et un Pyronille, comme marqué sur sur son dossier, puis les pris avec elle, avant de le questionner.

"Quant à vos questions, je vous écoute. Que voulez-vous savoir de moi ?" lui demanda-t-elle avec un sourire aux lèvres.

Seven relu rapidement le dossier pour être sûr de ne pas demander des choses inutiles.

Il prit le temps d'une petite inspiration, avant de commencer une petite conversation. La finalité de celle-ci étant de savoir si Mistral n'était pas une psychopathe sans âme ou quelqu'un qu'on forcerait à s'être inscrit, pour pouvoir si besoin, se désinscrire de cette compétition où il faut avoir les nerf rudes.

"Et bien, en fait, je voudrais bien savoir ce qui vous pousse à vouloir faire des combats pokémons, surtout au Colosseum."

En réalité, c'était souvent les premiers mots qu'il disait aux patients qui venaient le voir. C'était surtout la suite de la conversation qui prenait un aspect plus personnel, ou du moins original.

Puis, si jamais la conversation ne mène à rien, ou que Seven a, ne serait-ce qu'un doute sur ce que veut réellement le patient, il ressort les Tests de Rorschach, méthode qui selon lui à déjà fait ses preuves. Mais nous sommes encore loin d'avoir recours à cette méthode
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur du Tiers II
Région d'Origine : Kanto
Messages : 33
Compte Bancaire : 67
avatar
Mistral Ailsean
MessageSujet: Re: Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]   Jeu 25 Juil - 18:37

La sonnette retenti avec un petit bruit vieillot mais bien moins désagréable que la plupart des hôpitaux. A l'entendre, il avait quelque chose dans sa voix, dans son paraître qui pouvait inspirer confiance. Je ne saurait trop dire comment mais, de ce que j'ai pu en voir c'était si léger qu'en ne prêtant pas l'oreille je n'aurais certainement rien remarqué. Après tout, n'était-ce pas un employé médical du complexe ? Il n'y avait de surprenant à ce qu'il maitrise son domaine, j'aurais été mal à l'aise de toute façon s'il ne se montrait pas à la hauteur. Les gens en attendent tellement de nous, dresseurs, que bien souvent il m'est impossible de regarder les autres avec indulgence. Pourquoi eux et pas moi. C'est souvent ce que je me répète quand quelqu'un commet une bêtise et ne semble pas plus affecté que ça.
Enfin, pourquoi parlons nous de bêtises. Que je sache, je n'en ai pas encore comises, et je ne compte pas en faire non plus ; ses questions sont simples, je n'ai qu'à lui sortir une des banalités que je préparais pour mes futures interview. Cela devrait suffire, après tout il ne me connais pas personnellement, et je n'ai aucun renseignement psychologique sur mon dossier. Après tout, je suis pas une personne particulièrement intéressante.

Je participe aux tournois Pokemon depuis la fin de mes études de premier cycle. Même si je n'arrive pas à m'imposer dans un championnat, je termine généralement avec un bilan honorable. Le Colosseum n'est qu'un nouveau défi parmi tant d'autres.

La chose n'était qu'à moitié vrai, si l'on désirait vraiment jouer sur les mots. Car oui, j'avais certes eu à passer de nombreuses compétitions durant ma formication à l'université, mais ce n'est pas la seule raison à ma venue.  En vérité, il fallait reconnaitre que la notoriété gagnée en tant que maitre Pokemon était claire, mais depuis la disparition de Red il n'y a plus vraiment de référentiel pour réellement dicter qui pourrait prétendre à tel titre. Les champions de ligue ? Laissez moi rire, ces pantins ne sont là que pour décourager les quelques chanceux qui amassent les badges sans vraiment comprendre comment ils ont fait. Des milliers de dresseurs ont déjà vaincus ces champions pour de faux. Ont-ils été sacrés maîtres Pokemon pour autant ? Non. C'est aussi simple que cela.
Mon propos, c'est qu'ici au Colosseum une nouvelle alternative s'offre à nous. Les champions régionaux, inaccessibles et cie qui affichent leur visage dans les revues de matchs Pokemon font parti des rares chanceux qui exploitent le privilège d’être présenté telle une Légende Vivante.
Enfin, ma chance de sortir de l'anonymat se dressait à mes pieds, et pour cette raison je ne compte pas sous aucun prétexte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Médecin de Rang A
Région d'Origine : Sinnoh
Messages : 67
Compte Bancaire : 138
Pokemons :






Rivaux : Personne.
Célébrités préférées : Personne.
Admirateurs : Personne.

C'est ça d'être psy <-<
avatar
Seven Berry
MessageSujet: Re: Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]   Jeu 1 Aoû - 12:17

"Un nouveau défi" ... Oui, forcément. Pour absolument tous les dresseurs qui se présentaient au Colosseum, il le faisait parce que ça représentait un défi et pas des moindres. Seven se demandait même pourquoi il ne commençait pas directement par "Vous vous inscrivez au Colosseum parce que ça représente un défi n'est-ce pas ?". Surement parce qu'il espérait entendre de la part du dresseur qu'on le force à faire ça, ou seulement parce qu'il veut gagner de l'argent, mais non. Un défi, le plus simplement du monde.

La vérité étant qu'il devait surtout trouver les dresseurs faibles, qui sont passé outre les premiers tests des écuries. Pas faibles dans la mesure ou ils ne sont pas forts, mais faible mentalement. Il faut avoir du recule sur les événements, ce que cela implique et surtout pouvoir accepter et supporter la pression que les médias et le public exercent sur le dresseur. On peut facilement être le dresseur le plus doué de sa génération, mais si on s'effondre sous le coup des acclamations, ou n'importe quoi d'autre, on ne peut pas aller sur la grande scène mondiale. On reste juste à collectionné des badges qu'on a tendance à donner à n'importe qui et on vit d'une gloire que personne ne remarque. Non pas que Seven soit forcément pour le Colosseum, mais d'un côté il comprenait un peu ce que cherchait les dresseurs qui tentaient leur chance ici, plutôt que de rester dans leur bourg, à être la star de la famille. Ils voulaient plus grand. Seven avait presque de l'admiration pour tous ces jeunes espoirs

Et on parle de personnes, d'être humain, mais les pokémons sont aussi dans le même cas et ne partage pas toujours les ambitions de leur maître.

Puis, de toute façon, ce n'était pas un boulot vraiment difficile dans la mesure où les patients vraiment faible se trouvent eux-même, et abandonnent avant même de commencer sans qu'on les force à faire quoi que ce soit.

"Un défi, répéta-t-il en prennant note sur son carnet, Beaucoup de dresseur pensent que c'est un défi, et pourtant il ne suffit pas de se dire que c'est un défi pour pouvoir surmonter toutes les épreuves qui vous attendent. Vous savez ce que cela implique pour vous et vos pokémons, n'est-ce pas ?"

A relire le dossier de mistral, on comprend le parcours qu'elle a fait. En soit, elle pourra parfaitement relever les défis. Et même dans ces paroles. Elle a de l'assurance, on dirait même qu'elle a préparé un texte qu'elle répète et repetera à chaque journalistes qui se précipiteront vers elle. Sans doute qu'elle avait aussi un autre texte (même si c'est une façon de parler) à réciter pour cette question.

Seven avait une de ces intuitions, celle que cette fille arriverait à ses fins. Même s'il se trompait tout le temps sur ces prédictions, il espérait au moins ne pas se tromper une fois dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseur du Tiers II
Région d'Origine : Kanto
Messages : 33
Compte Bancaire : 67
avatar
Mistral Ailsean
MessageSujet: Re: Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]   Mar 17 Sep - 14:46

En écoutant ses quelques mots traverser mon esprit, je dirai qu'une expression stupéfaite prit le dessus en me faisant hausser les sourcils. Je ne saurais trop décrire avec exactitude ce que j'avais ressenti à ce moment là, mais je pourrais dire avec approximation qu'il y avait comme un mélange d'anxiété, d'indignation aussi, de l'excitation et bien encore... Tout du moins, le tout avait provoqué une sorte de décharge qui me poussait à regarder fixement le Docteur Berry qui finalement ne semblait pas avoir demandé quoique ce soit. Enfin, certes il était l'auteur de la question, mais je ne pense pas qu'il s'attendrait à une réaction virulente de la part d'une fille plutôt discrète comme moi. Enfin. Non. Je ne suis pas discrète. J'aime me faire remarquer, mais pas n'importe comment, et pas à n'importe quel prix, seules les plus bêtes d'entre nous font des pieds et des mains pour qu'on les regarde. Moi j'aime quand leurs yeux convergent naturellement vers moi, non pour ce que j'ai fait, mais pour ce que je suis, par ma présence, et non par des scandales.
Pour en revenir aux questions du docteur, la raison à mon mécontement est plutôt simple. A dire vrai, je n'aime vraiment pas que l'on prenne à la légère mon ambition. Certes, nous sommes nombreux à partager ce rêve qu'un jour accompagnés de nos Pokemon chéris le titre de maître nous soit attribué en retour de nos efforts inconsidérés. Là encore, nous sommes conscient que cette rétribution n'arrivera peut être jamais, mais cela n'empêche pas le rêve d'exister et de s'y abandonner complètement.
Moi-même, j'évite de regarder en arrière, sans  quoi je verrai ma mère avec sa santé fragile au chevet de mes deux frères encore jeunes, ou encore mon père chômeur depuis la crise de la Sylphe Sarl. J'y verrai mes amis qui malgré leur soutient dans ma carrière ont dénoncés mon égoïsme à chasser mes rêves plutôt que de m'occuper de ma famille. Enfin il y a aussi lui, le propriétaire de Spike que j'ai lâchement fuis pour me replonger dans les combats et ne penser à rien d'autre. Autant de gens auquel je tenais sincèrement, et pour lesquels j'ai effectivement sacrifié amour et affection pour pouvoir approcher d'un peu plus près ces rêves d'enfants.
Alors certes, mes aspirations peuvent sembler naïfs, mais mettre en doute ma motivation reviendrait à remettre en cause ces sentiments que j'ai du renoncé, par amour pour le combat. Et ça. Je ne le permettrai jamais.

Ma place est ici, car je n'ai nulle part où aller désormais. Et c'est peut être mieux ainsi, car de toute façon, je n'ai jamais été d'une grande aide...
C'est à ce moment que ma tête se souleva d'elle même afin de mieux fixer du regard celui du docteur. Ce genre de question tatillonne n'est jamais agréable pour moi, et je pense qu'il vaut mieux le lui faire comprendre rapidement.

J'ai tiré un trait sur mon passé en arrivant ici, ce qui veut dire qu'en dehors des compétitions je n'ai plus rien.

Peut être en ai-je un peu trop dit, ou pas assez. Allez savoir. Mais la phrase décochée est sortie comme un fardeau qu'on décharge subitement, et je me suis sentie tout à coup beaucoup moins nerveuse. Étrange n'est-ce pas ?
Attendant sa réaction, je m'adosse à la chaise tout en croisant les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moi je consulte les doc' quand tout va bien... [Seven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " l'optimisme c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal. "
» je sais que tu me mens et jusque là tout va bien. {SACHA}
» Dean Davis - C'est quand tout semble parfait que tout part en vrille
» Quand on veut être sûr que tout soit bien fait alors, on doit le faire sois-même.
» Allons-y, tuons un contre-amiral, tout va bien, je gère.[Première partie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Colosseum :: Centre Médical :: Blocs Opératoirs-